Mise en œuvre par  Mathieu André chargé de mission LPO et des bénévoles :

Cette étude bénéficie de financements (jusqu’en 2021) elle fait partie à ce titre de notre plan d’action. Elle est actuellement animée par Mathieu André (salarié). Les enquêtes sont réalisées aussi bien par des salariés que par bénévoles.

Périodes :

1ier passage  : 1ier février – 1 mars Zone Gd Duc; autres : 15 février – 15 mars.

2ème passage : 1ier au 31 mai 

 

Chouette Chevéche

 

Les rapaces nocturnes sont des oiseaux chassant la nuit. Ils désignent ce qu’on appelle communément les chouettes et les hiboux, que l’on peut différencier à l’œil nu par la présence chez le hibou d’aigrettes (plumes sur le sommet du crâne qui donnent l’impression de cornes ou oreilles sur la tête). Ces rapaces, reconnaissables par leur grosse tête ronde et leurs grands yeux leur permettant de voir dans le noir, regroupent des oiseaux de 2 familles différentes : les strigidés et les tytonidés. Ils ont également la capacité étonnante de tourner leur tête à presque 270°.

Oiseaux aux mœurs nocturnes discrètes et souvent silencieux, leur étude et recensement sont particulièrement difficiles pour les naturalistes.

Leur caractère mystérieux de par leurs grands yeux immobiles, leur cri singulier et leur vol léger et silencieux leur a valu autrefois une réputation d’oiseaux de mauvais augure, victimes de préjugés ancestraux, de superstitions et de la peur primitive des hommes dans l’obscurité. Aujourd’hui, ce sont des espèces protégées par la loi, mais toujours soumises à des dangers liés à l’Homme comme la destruction de leurs habitats (abattage des vieux arbres, disparition des prairies naturelles, des vergers et des haies), de la diminution de leurs proies liées à l’utilisation intensive de pesticides, de l’augmentation du trafic routier ou encore de la fermeture des clochers qui les prive de gîtes de « substitution ».

En France, on trouve 9 espèces de rapaces nocturnes nicheurs dont 6 peuvent être observées en Limousin : la Chevêche d’Athéna, la Chouette hulotte, le Grand-duc d’Europe, le Hibou moyen duc et le Petit-duc scops qui sont des strigidés, et l’Effraie des clochers appartenant à la famille des tytonidés.