Actualité

Nuit de la chouette

Cette 14e édition de la Nuit de la chouette est l’occasion de découvrir la biologie et la dynamique de population de ces oiseaux passionnants et mystérieux mais aussi d’apprendre comment leur venir en aide.

Avec pas moins de 9 espèces présentes sur le territoire, la France compte une grande diversité de rapaces nocturnes.

A l’occasion de cet événement biennal, la LPO France organise un webinaire d'1h sur les rapaces nocturnes.

Il se déroulera le samedi 6 mars de 18h30 à 19h30.

Il sera gratuit et ouvert à tous sur inscription.

Informations et inscriptions   en suivant ce lien

La mobilisation pour la 14e Nuit de la Chouette se poursuit. A ce jour, plus de 100 animations sont déjà recensées sur le site internet dédié.

 stephan Lerouge 2

Rendez-vous en visio-conférence

le mardi 23 février à 19h

 

 

Dans le cadre du Plan National d’Actions en faveur du Milan royal, nous vous proposons une réunion en visio-conférence le 23 février à 19h pour toutes les personnes intéressées par l’espèce et/ou souhaitant participer à l'enquête. 

Alors que les premiers couples sont de retour dans notre région et rechargent les nids, l’objectif de la réunion est de coordonner et d'assister les personnes intéressées par le suivi des Milans en période de reproduction. 

Nous aborderons le Plan National d'Actions, la recherche de secteurs de présence de l'espèce moins connus et l’enquête nationale Milans Busards. Cette enquête se fait à partir de carrés de prospections, dont les communes concernées sont :

  • Pour la Haute-Vienne : Aixe-sur-Vienne, Saint-Léonard de Noblat, Saint-Bonnet de Bellac, Droux, et la Jonchère Saint-Maurice. 

 

 Photo Stéphane Lerouge

  • Pour la Creuse : Bourganeuf ouest, Azérables, Grand Bourg, Magnat l’étrange. 

 

  •  Pour la Corrèze : Sérilhac, Soudeilles, Favars, Saint Ybard. 

Si vous souhaitez participer à cette enquête, rejoignez-nous !

Le lien d’accès à la réunion est le suivant  : Réunion Milan Royal

Rapport CHR 2019

Ce onzième rapport est la synthèse des observations ornithologiques réalisées dans la région en 2019.

Sont aussi présentées, à titre d’information, les données limousines homologuées par le CHN (Comité d'Homologation National) qui concernent donc des espèces encore plus rares.

Créé en 2009, le Comité d'Homologation Régional a pour vocation de valider les observations d'oiseaux rares et occasionnels dans le périmètre de la région géographique Limousin (Corrèze, Creuse, Haute-Vienne). A ce titre, pour les espèces très rares, il est un maillon de la fiabilisation des données de Faune-Limousin. Il est le complément du CHN qui traite les observations d'espèces rares au niveau national. Ces données donnent lieu à la publication d'un rapport annuel mis à la disposition de la communauté ornithologique. Il sert de relais pour les enquêtes nationales traitant des espèces inhabituelles.

Bonne lecture en suivant le lien : Rapport CHR Limousin 2019

Synthese mig post nupiale 2020

Depuis quelques semaines la migration prénuptiale des Grues cendrées est amorcée mais vous trouverez à la rubrique "Les Grues Cendrées en LIMOUSIN " la synthèse de la migration postnuptiale 2020 , réalisée par Alain Gendeau.

Bonne lecture ...

 

 

 

Carte Faune Limousin

COUV EPOPS 94 1

Dans la continuité de quarante ans de publication vous trouverez dans notre rubrique « Publication » la première revue naturaliste des Limousins de l’année 2021 à savoir : EPOPS N° 94.

C’est donc uniquement sous cette forme en ligne que vous pourrez le consulter, le tarissement des financements dédiés à l’impression et la complexité  de la diffusion en cette période de pandémie nous y ont contraints.

Donc nous vous souhaitons une bonne lecture … en ligne vous y retrouverez toute la densité et la qualité naturaliste habituelle.

 

Bonne lecture en suivant le lien EPOPS n° 94

En partenariat avec les Carrières de Condat, la LPO Limousin participera le 17 février à un chantier d’installation d’un radeau à Limicoles sur la sablière des Séguines près de Saint Junien (87)

 P1010540

Qu’est-ce qu’un radeau à Limicoles ?

 

C’est une structure flottante recouverte de matériaux minéraux attractifs (ex : graviers)  pour certains oiseaux en période de nidification, qui se substitue aux îlots naturels quand ceux-ci sont absents ou ne peuvent pas être restaurés.

Ils permettent de créer des sites de nidification dans des lieux qui en sont dépourvus mais dont les conditions écologiques conviennent à l’espèce.

 

Lire la suite de la fiche établie par Laureline BOULANGER , LPO Limousin

 

Chevalier Guignette

La sablière des Séguines (87)

La sablière des Séguines offre une variété de milieux dont dépend directement la variété de l’avifaune qui la fréquente. Située juste en bordure de Saint-Junien (87), elle s’inscrit dans un paysage très ouvert qui contribue aussi à son intérêt.

 

Lire la suite de la Synthèse ornithologique réalisé par Xavier MILLON , LPO Limousin

Photo Xavier Millon

La LPO Limousin est porteuse, auprès du Conseil Départemental de la Haute Vienne, d’un projet de création d’une réserve départementale de biodiversité sur le site de l’étang de la Pouge en Haute-Vienne.

La Pouge cest ici 2

 

L’étang de la Pouge est un Espace Naturel Sensible, propriété du Conseil Départemental de la Haute-Vienne. Il est classé site Natura 2000 au titre de la Directive « Habitats ».

Il fait partie du site inscrit du bourg de Saint-Auvent et des vallées de la Gorre et du Gorret.

Il est à l’inventaire des ZNIEFFs (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique).

Sa queue principale est classée Réserve de pêche, un observatoire est positionné en limite de la réserve.

 

La Pouge en LimousinEnjeux Ornithologiques :

  • Le site accueille de nombreuses espèces des zones humides en période de reproduction, en migration et en hivernage, 120 espèces recensées en 2020, dont 38 liées aux zones humides.

 

  • Il héberge la plus importante colonie de Hérons cendrés du territoire Limousin (avec un minimum de 87 couples recensés en 2020).

 

  • Toutefois, ce constat est à relativiser, l’avifaune a perdu en effectifs et en nombre d’espèces ces 20 dernières années.

L’étang de la Pouge  est un site majeur pour les oiseaux et la biodiversité en Haute-Vienne et en Limousin. Il possède toutefois un réel potentiel d’amélioration de l’accueil de la biodiversité.

 

 

En s’appuyant sur une étude menée sur plusieurs années par Xavier Millon, (Lire ici le rapport d'étude )  la LPO Limousin propose au propriétaire du site, le département de la Haute-Vienne et aux différents partenaires : Elus locaux, Syndicat mixte Vienne Gorre, Fédération de pêche de la Haute-Vienne, … d’aller plus loin dans la protection du site et de sa valorisation en créant sur une partie du plan d’eau la première réserve départementale de biodiversité de la Haute-Vienne.

 

 Elle reposerait sur les éléments suivants :

  • Un meilleur partage de l’espace entre les différents usagers du site afin d’améliorer l’accueil des oiseaux et la pertinence de la position de l’observatoire support potentiel à l’éducation à l’environnement des locaux, des touristes, des scolaires,…

 

  • Mettre en place des mesures de gestion, parfois très simples, afin d’améliorer l’accueil de la biodiversité.

 

  • Utiliser l’observatoire ainsi que les moyens humains et les compétences de la LPO Limousin pour proposer des animations sur le site, des sorties, des permanences à l’observatoire pour  sensibiliser les citoyens et participer à dynamiser le territoire.

 

limite de la réserve

 

En conclusion :

Pour faire de l’étang de la Pouge une vitrine de la Haute-Vienne en matière d’Espace Naturel Sensible et de protection de la nature, cette évolution du site ne pourra se faire qu’avec l’accord et le concours de tous les acteurs locaux.

Pour préserver et développer la biodiversité sur le site de l’étang de la Pouge, l’intérêt général doit dépasser les intérêts particuliers.

Solange et André,

Raynaud 1

Le 22 décembre dernier, nous étions un petit groupe d’anciens de la SEPOL et de la LPO pour accompagner André Raynaud vers sa dernière demeure. 21 mois seulement se seront ainsi écoulés avant qu’il ne rejoigne sa Solange au petit cimetière de Maisonnais sur Tardoire, à deux pas de la maison  où ils auront partagé pendant plus de 70 ans leur carrière de boulangers, leur amour des autres et de la vie, leur émerveillement de la nature et des oiseaux.

Si nous devions définir « Les Raynaud »  (tant ils étaient indissociables) nous n’utiliserions pas forcément les mêmes mots mais nous dirions les mêmes choses : Solange et André étaient des gens bienveillants, ouverts, généreux et toujours curieux. Celles et ceux qui ont eu la chance d’en être n’oublieront pas les  tablées animées du « Relais ». Ils garderont aussi en mémoire les journées passées aux « Combes » de Saint-Léger la Montagne, à scruter le ciel et les migrateurs en se réchauffant au « Bourdieu de l’Hermitage » et à tout ce qui allait avec ! (Dont  les gâteaux que pas une fois Solange et André n’oubliaient).

Il ne faut pas non plus oublier leur apport à la connaissance des oiseaux de cette petite région au contact du Limousin, du Périgord et des Charentes. En près de 30 ans de pratique de l’ornithologie, ce sont les milliers de données sur plus de 120 espèces qui nous sont parvenues de Maisonnais, soigneusement consignées  par la  plume bleue de Solange. Bleue comme la petite mésange dont un tableau orne leur tombe et qui était un de leurs oiseaux préférés. Les autres étant bien sûr les grues grâce auxquelles ils prirent contact avec la SEPOL  en transmettant leurs premières observations. C’était en mars 1983…

Il émanait d’eux une douce lumière, chaude et revigorante, et s’il existe un Dieu, là-haut, il leur aura à coup sûr réservé un petit coin de paradis garni d’oiseaux,  de tables pleines d’amis et d’éclats de rire…

Raynaud 2

 

 

 

 

 

Merci à vous André et Solange.

Noëlle Chamarat - Guy Labidoire