Courlis C

Une décision prise au mépris de l’avis de la Commission européenne, des scientifiques et des citoyens

 

Un scandale !

 

Rien n’aura donc fait fléchir Emmanuel Macron qui, c’est de notoriété publique, gère directement les questions relatives à la chasse : ni les rapports du comité d’experts sur la gestion adaptative, ni l’ouverture d’une  procédure d'infraction contre la France par la Commission européenne, ni les contributions écrites des milliers de citoyens qui se sont majoritairement opposés à ces projets sur le site des  consultations publiques.

Pour en savoir plus