Grâce aux éléments communiqués par la LPO, la France est mise en demeure pour manquement à ses obligations de protection d’espèces menacées. Sont particulièrement visés la chasse des oiseaux migrateurs, d’espèces en mauvais état de conservation, et le piégeage indifférencié sous prétexte de tradition. La France a 2 mois pour répondre.  

Touterelle des bois

La Commission européenne a annoncé ce jeudi son intention de poursuivre l’Etat Français pour non-respect de la Directive européenne « Oiseaux », texte fondamental voté en 1979 pour la protection de l’avifaune et commun à tous les Etats membres de l’UE. Si les moyens mis en œuvre pour atteindre les objectifs qu’il fixe sont libres, chaque Etat a cependant l’obligation de les atteindre.

Pour en savoir plus