Solange et André,

Raynaud 1

Le 22 décembre dernier, nous étions un petit groupe d’anciens de la SEPOL et de la LPO pour accompagner André Raynaud vers sa dernière demeure. 21 mois seulement se seront ainsi écoulés avant qu’il ne rejoigne sa Solange au petit cimetière de Maisonnais sur Tardoire, à deux pas de la maison  où ils auront partagé pendant plus de 70 ans leur carrière de boulangers, leur amour des autres et de la vie, leur émerveillement de la nature et des oiseaux.

Si nous devions définir « Les Raynaud »  (tant ils étaient indissociables) nous n’utiliserions pas forcément les mêmes mots mais nous dirions les mêmes choses : Solange et André étaient des gens bienveillants, ouverts, généreux et toujours curieux. Celles et ceux qui ont eu la chance d’en être n’oublieront pas les  tablées animées du « Relais ». Ils garderont aussi en mémoire les journées passées aux « Combes » de Saint-Léger la Montagne, à scruter le ciel et les migrateurs en se réchauffant au « Bourdieu de l’Hermitage » et à tout ce qui allait avec ! (Dont  les gâteaux que pas une fois Solange et André n’oubliaient).

Il ne faut pas non plus oublier leur apport à la connaissance des oiseaux de cette petite région au contact du Limousin, du Périgord et des Charentes. En près de 30 ans de pratique de l’ornithologie, ce sont les milliers de données sur plus de 120 espèces qui nous sont parvenues de Maisonnais, soigneusement consignées  par la  plume bleue de Solange. Bleue comme la petite mésange dont un tableau orne leur tombe et qui était un de leurs oiseaux préférés. Les autres étant bien sûr les grues grâce auxquelles ils prirent contact avec la SEPOL  en transmettant leurs premières observations. C’était en mars 1983…

Il émanait d’eux une douce lumière, chaude et revigorante, et s’il existe un Dieu, là-haut, il leur aura à coup sûr réservé un petit coin de paradis garni d’oiseaux,  de tables pleines d’amis et d’éclats de rire…

Raynaud 2

 

 

 

 

 

Merci à vous André et Solange.

Noëlle Chamarat - Guy Labidoire