Capture décran coloc 8

 

Pies bavardes, Corneilles noires, Corbeaux freux et Geais des chênes sont autant de Corvidés mal-aimés. Malheureusement notre regard sur eux est chargé d’a priori issus notamment de croyances ancestrales. Souvenez-vous d’Esope et de Jean de La Fontaine qui ont fait passer Maître Corbeau pour un sot incapable du moindre jugement

 

 

 

capture bouquin

        

Les corvidés sont pourtant des oiseaux parmi les plus intelligents ! N’est-ce d’ailleurs pas un de leur représentant qui illustre la couverture de l’ouvrage « L’étonnante intelligence des oiseaux » de N. Emery, dont nous vous recommandons au passage une lecture estivale ? Les Corvidés ont des relations sociales étroites et indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes. Malgré tout cela, ils sont encore aujourd’hui peu tolérés par la population. 

 

La LPO vient de mettre en ligne le dernier opus de sa web-série « Colocataires sauvages ». Les Corvidés y sont à l’honneur. Mathieu, le présentateur vedette de la série, nous explique, en 7 min, comment déconstruire les idées-reçues, presque toujours erronées, et nous livre quelles solutions envisager pour une meilleure cohabitation afin d’éviter les conflits.

 

 

vidéo Colocataires sauvages épisode 8

 

Terminons sur la « revanche poétique » de Maître Corbeau. C’est Jean-Luc Moreau qui le réhabilite habilement…Bon du coup, c’est Maître Goupil qui en prend pour son grade…Qu’il nous pardonne.

 

Le Renard et le Corbeau

ou si l’on préfère

La (fausse) Poire et le (vrai) Fromage

 

Or donc, Maître Corbeau,

Sur son arbre perché, se disait :

" Quel dommage

Qu’un fromage aussi beau,

Qu’un aussi beau fromage

Soit plein de vers et sente si mauvais...

Tiens ! Voilà le renard. Je vais,

Lui qui me prend pour une poire,

Lui jouer, le cher ange, un tour de ma façon.

Ça lui servira de leçon ! "

Passons sur les détails, vous connaissez l’histoire :

Le discours que le renard tient,

Le corbeau qui ne répond rien

(Tant il rigole !),

Bref, le fromage dégringole...

Depuis, le renard n’est pas bien ;

Il est malade comme un chien.