Des Pies-grièches dans nos campagnes

 

PGG 3
 Les Pies-grièches sont des passereaux au bec crochu, caractéristique qui leur a autrefois valu un classement parmi les rapaces. Facilement reconnaissables à leur masque noir (« masque de zorro »), elles sont considérées comme indicatrices de la qualité des milieux.

 En France, on trouve 5 espèces de Pies-grièches, dont 3 présentes en Limousin : la Pie-grièche écorcheur, la Pie-grièche à tête rousse et la Pie-grièche grise. Pour cette dernière, il y a un fort enjeu de conservation sur notre territoire. En effet, le dernier bastion français de cette espèce se trouve sur le Massif-Central.

 

 Pie-grièche grise ©Franck Taboury

 

 

 

 Des mœurs de rapaces

Leur nom Latin, Lanius, signifiant « boucher » fait allusion à leurs comportements alimentaires. Elles chassent à l’affût, perchées sur un arbre, un arbuste ou un piquet de clôture. Particularité remarquable : elles constituent des « lardoirs », c’est-à-dire des réserves de nourriture. Pour cela, elles empalent leurs proies sur des fils barbelés ou des arbustes épineux ou les encastrent entre des petites branches. Leur régime alimentaire est composé d’insectes (bousiers, hannetons, guêpes, grillons, etc.) et pour la Pie-grièche grise, de petits mammifères comme le Campagnol des champs, ou encore de lézards.

BousierPGGLezardPGG

Lardoirs ©Gérard Nonique-Desvergnes

Espèces des milieux agricoles

En France, ces espèces se sont particulièrement bien adaptées aux paysages où une agriculture traditionnelle et extensive est pratiquée. Elles apprécient les paysages bocagers, les prairies riches en fleurs, entourés de haies variées et ponctués d’arbres isolés.

PaysagePaysage typique pour la Pie-grièche grise ©Gérard Nonique-Desvergnes

Des espèces voyageuses

Seule la Pie-grièche grise est sédentaire. Les Pies-grièches écorcheurs et à tête rousse passent l’hiver en Afrique. Elles reviennent sur nos territoires après un vol de plusieurs milliers de kilomètres à partir de fin avril – début mai.

Menaces

A partir des années 1960, les populations ont commencé à décliner drastiquement en raison des forts changements dans les paysages agricoles (remembrements, utilisations d’intrants et de pesticides, intensification des pratiques, etc.). La Pie-grièche grise, qui nidifiait sur presque tout le territoire national, se voit aujourd’hui cantonnée uniquement sur les zones de moyennes montagnes. L’aire de répartition de la Pie-grièche à tête rousse quant à elle subi une contraction vers le Sud-Est du pays.

CartesDonnées cartographiques issues de : YEATMAN-BERTHELOT D. & JARRY G. - Atlas des Oiseaux Nicheurs de 1985-1989 - Ed. Société Ornithologique de France - 1994 - 776 p. ; LEFRANC Norbert et ISSA Nidal - PNA Pies-grièches 2014-2018 - Service Editions LPO - 2013 - 144 p. ; www.faune-france.org

 Le Projet des Pies-grièches dans nos campagnes (2020-2022)

La LPO Limousin s’engage dans ce projet afin d’enrayer le déclin de la Pie-grièche Grise. Pour que les actions menées soient le plus efficace possible, le projet a été construit de manière concertée avec plusieurs associations présentes sur le territoire du Massif Central (LPO AURA, LPO Aveyron, ALEPE, etc.). Les objectifs sont les suivants : améliorer la connaissance sur les Pies-grièches, mettre en place des actions de conservation avec les agriculteurs et le monde rural, et faire connaître ces espèces remarquables au grand public.

Préserver la diversité des paysages agro-pastoraux pour préserver les Pies-grièches

La diversité de ces paysages est primordiale pour ces espèces, et pour tant d’autres. Les Pies-grièches sont des espèces dites « parapluies » ce qui signifie que toute action de conservation menée en leur faveur sera favorable à l’ensemble de la biodiversité des milieux agricoles.

Près de la moitié de la superficie du Massif Central est occupée par des terres agricoles, ce qui fait des agriculteurs (majoritairement des éleveurs), les premiers gestionnaires de l’espace ! Ils sont donc les acteurs principaux du maintien de la biodiversité dans nos campagnes. Dans cette démarche, ils doivent être accompagnés et soutenus. En tant que consommateur, nous avons également un rôle fort à jouer afin de favoriser un modèle agricole respectueux des paysages et de la biodiversité !

Comment ?

  • Soutenons une agriculture locale, en favorisant les circuits-courts
  • Soutenons une agriculture qui fait de la biodiversité un atout
  • Reprenons en main notre alimentation

Participez à nos côtés à améliorer la connaissance

Si vous voyez des Pies-grièches, n’hésitez pas à nous communiquer votre donnée sur Faune-France, Faune-Limousin ou via l’application mobile NaturaList.

N'hésitez pas à venir à devenir bénévole et à vous investir à nos côtés sur les suivis de cette espèce ! 

 Le projet des « Pies-grièches dans nos campagnes » est cofinancé par l’État et l’Union européenne.

 UEDREALNA

 


 

Actualité 2020 :

Bandeau 2020

Millevaches (19-23-87) et Flayat (23) 28 et 29 Mars 2020  et 11 et 12 Avril 2020

Photo PGG

 

Le Groupe Thématique Pie-Grièche grise de la LPO Limousin organise tous les deux ans une enquête participative ouverte à tous !

Cette enquête a pour but de recenser les couples nicheurs sur le plateau de Millevaches (Corrèze, Haute Vienne et Creuse ) ainsi qu'autour de Flayat (Creuse, contact : Etienne Dupoux Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Modalités pratiques : Pour les deux week-ends un gîte (12 places) est réservé et offert aux prospecteurs (pour ceux du secteur du plateau), prendre contact avec Gérard Nonique-Desvergnes au 06 74 68 23 71 ou Robin Petit au 06 85 65 99 70 avant le 28 Février 2020.
(Vous pouvez venir le nombre de jour que vous souhaitez, pensez à nous l’indiquer pour une meilleure organisation)

Principe de l'enquête : L'enquête se déroule au cours de deux week-ends, rendez-vous à Saint-Merd les Oussines à 9h samedi et dimanche
(repas du midi et du soir tiré du sac).

  • 1er Week-end (28/29 Mars 2020)
  1. Constitution des équipes composées d'au minimum deux personnes (un référent, un collecteur, etc...).
  2. Distribution des polygones (sous forme de protocole comportant , un plan, une fiche terrain). Plus de 80 de polygones sont à prospecter !
  3. Enquête sur le terrain.
  • 2ème Week-end (11/12 Avril 2020)
  1. Constitution des équipes composées d'au minimum 2 personnes (Un référent, un collecteur, etc...).
  2. Enquête sur les polygones prospectés lors du 1er week-end qui ont fait l'objet d'aucune observation.
  3. Enquête sur le terrain.

 

Inscrivez-vous nous avons besoin de vous !

Un aperçu de l'enquête 2018

 

Bilan PGG 2018

 

 Le rendez-vous se fait dans la fraicheur matinale !

PGG départ

Mais cela n’arrête pas la mobilisation et la motivation.

PGG Participants

 

 

 Les sites à prospecter sont définis à l'avance et distribués à chaque groupe.

PGG carte 1

 

PGG zones de prospection

 

 

Chaque groupe reçoit la localisation de son site de prospection mais aussi son historique de contact des PGG.

Feuille prospection

 

 Le bilan brut de l'action de prospection 2018 donne 30 couples identifiés sur l'ensemble des sites de la zone.

PGG bilan quantitatif